Paysages givrés autour d’Aix En Provence à l’aube

Le 16/01/2017

brume Venelles-15
Paysage givré en Provence, Venelles

En ce moment, les températures glaciales n’incitent pas trop à sortir faire des photos. Il est rare d’avoir plusieurs jours d’affilés de températures négatives en Provence. J’habite Venelles, près d’Aix en Provence, et souvent après un jour humide et maussade, les températures négatives de la nuit ainsi que l’absence de vent, offre de la brume ou du brouillard au petit matin. En plus de cela , ce n’est plus de la rosé, mais du givre qui se forme sur les végétaux, les arbres et le sol. Les paysages sont blanchis comme figés dans la glace !

C’est exactement ce qu’il s’est produit mercredi dernier. Avec “courage”, j’ai pris mon attirail photo et je suis allé me balader tot autour de Venelles. Les paysages sont restés un long moment dans la brume et le brouillard. Gelés et comme enveloppés , les alentours évoquent un sentiment apaisant, figé, un brin glaçant, comme si le temps s’était arrété.

brume Venelles-3
Paysage givré autour de Venelles, à l’aube
brume Venelles-7
brume matinale
brume Venelles-6
brume matinale

Lorsque les couleurs sont très proches (dégradé d’une même couleur) ou lorsque la photo ne comporte qu’une seule couleur pastel (saturée mais claire) , le rendu gagne en apaisement et calme. Une image monochrome ou proche de l’ètre apporte de la sérenité. Une image aux couleurs complémentaires (opposés sur le cercle chromatique) dégage du dynamisme. Dans notre cas, le blanc domine largement. Cette couleur amène en plus un sentiment de pureté.

Du coté de l’exposition, le givre comme la neige, ont tendance à provoquer une sous exposition de l’image. En effet, elles refléchissent beaucoup plus de la lumière reçue que les autres élements qui nous entourent. Le boitier choisit de compenser ce « trop plein » de luminosité en sous exposant ce « blanc ». L’image, la neige donc principalement (ou givre), devient grisatre… Pour retrouver ce blanc éclatant (ça me rappelle une pub…  🙂 ) il faut penser à surexposer de 1 à 2IL à la prise de vue.

brume Venelles-25
végétation figée par le givre autour de Venelles, Provence
brume Venelles-23
végétation figée par le givre autour de Venelles, Provence

Enfin, en postproduction, et selon les gouts, on peut refroidir l’image en tirant la balance des blanc vers quelquechose d’un peu  plus froid (bleu). On peut également désaturer un peu les jaunes, ce qui blanchit encore un peu plus la végétation. Cette dernière astuce est d’ailleurs très utilisée pour blanchir les dentitions, en retouche de portrait. Enfin , une légère baisse de la clarté peut amplifier le caractère doux du paysage. Tout cela doit ètre fait sans excès . Une retouche d’image doit pour moi, ètre subtile, et invisible 😉

brume Venelles-20
pas mal de chevaux dans les champs autour de Venelles

Pour finir , voici le lien vers un site intéressant avec de beaux paysages d’hiver et quelques tutos sur le sujet. Ce site m’a plu!

Merci

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *